Aller au contenu principal
Nos certifications
e-AFAQ Formation professionnelle
AFNOR Certification
Membre de la Fédération de la Formation Professionnelle. France Certification Nationale.
France Compétences. Autorité nationale de financement et de régulation de la formation professionnelle et de l'apprentissage.

IFZ, opérateur de compétences dans les formations professionnelles en zoothérapie/médiation par l’animal.

Notre lettre d'infos

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir nos bulletins d'informations et magazines.

A la une

Nouveau

Le Catalogue de nos nouvelles formations en intra est en cours d'élaboration


"Grand manuel de la zoothérapie" Dernière parution livre Editions DUNOD

Bibliotheque
Nos publications

Le MAG'IFZ sur l'actualité sociale et santé est en ligne.

Les médias parlent de nous !

Press Books

François BEIGER a participé à des centaines de reportages écrits, TV, radio, sur ses activités, ses passions, sur le handicap et la zoothéraie aussi bien au Canada, en Grèce, au Liban qu'en France.

Nos partenariats

IFZ et Okivét ont signé un partenariat : Ensemble pour une médecine vétérinaire d'excellence et de proximité

IFZ est Membre de la Fédération de la Formation Professionnelle

L’opérateur de compétence du secteur privé de la santé

Nos formations peuvent être prises en charge par VIVEA depuis de nombreuses années

Fédération Régionale des Acteurs en Promotion de la Santé

Nos ouvrages

Nouveau !! Parution avril 2022

Le grand manuel de la zoothérapie. Quand l'animal est le médiateur ! Pour les professionnels de la santé, de l'action sociale, du médico-social, et du monde éducatif.
39 €


On connait toute la difficulté à entrer en contact avec des enfants fragilisés, handicapés ou marginalisés, aussi bien en milieu scolaire que pour des "cas sociaux" ou dans le domaine de la déficience mentale. Reconnaître et considérer l'animal comme un véritable partenaire, un médiateur, est une approche qu'il serait dommageable de négliger. C'est ce que j'explique dans ce livre, à travers mes recherches, mes travaux et mes propres expériences. 20 €


La médiation par l'animal est en plein développement professionnel en France. Elle est très recommandée en éducation spécialisée auprès de jeunes en grande difficulté sociale. 18 €


Autisme et Zoothérapie - Communication et apprentissages par médiation par l'animal - aux éditions DUNOD. 16 €


La zoothérapie par l'animal médiateur accompagne les personnes âgées dans un meilleur être. 19 €


Mon petit guide des animaux familiers, comment bien s'en occuper. Ce livre aborde la relation privilégiée que l'enfant entretient avec les animaux familiers. Les bienfaits que les animaux lui procurent dans son développement psychologique, psychomoteur et affectif. 13 €

Vous pouvez nous commander les livres directement par courriel :

  • L'Enfant et la Médiation Animale
  • Autisme et zoothérapie
  • Eduquer avec les animaux
  • Zoothérapie auprès des personnes âgées
  • Frais de port en sus pour 1 livre = 4,60 €
  • Frais de port en sus pour 2 livres = 5,10 €
Actualités

Vous souhaitez développer des ateliers de zoothérapie dans votre structure, vous avez besoin de conseils, nous vous proposons un audit sur place chez vous pour étudier la faisabilité de votre projet. Lire la suite.

Nouveau : Médiation par l’animal, formation professionnelle du poney et du cheval pour un travail de médiation thérapeutique

Médiation par l’animal, formation professionnelle du poney et du cheval pour un travail de médiation thérapeutique.

Référence de la formation : E22 Nouvelle Formation

CODE CPF : RS5287

Cette formation se déroule sur cinq jours.

Publiques concernés

Cette formation s’adresse à toute personne qui souhaite éduquer son équidé pour un travail de médiateur dans les secteurs social, santé et qui travaillent avec des personnes en difficulté psychologique toutes pathologies confondues

Horaires de la formation : matin 09h00 – 12h00 Après-midi 13h00 – 18h00 - Pour un total de 38h00

Objectif de la formation :

Cette formation vous permettra d’apprendre à comprendre votre cheval et à l’éduquer, en tant que médiateur pour qu’il puisse être votre binôme et intervenir auprès des publics en difficulté. Dans la relation avec les personnes fragilisées, l’animal joue un rôle à différents niveaux relationnels : personnes en dépression, en manque de repère, en manque d’estime de soi, autisme, inadaptation sociale ….

Moyens pédagogiques et techniques :

Support pédagogique, exemples de séances de travail, grilles d’observation et d’évaluation pour le cheval médiateur, exemples de mise en situation…

Moyen permettant d’apprécier les résultats de l’action

L’appréciation des résultats se fait à travers le travail du stagiaire sur des mises en situations.

Sanction de la formation Suite à cette formation, il sera demandé à chaque stagiaire, de faire un rapport de formation qui permettra de leur délivrer un certificat des acquis de compétence

DATES PRINTEMPS 2023 Du 12 au 16 juin 2023

Le coût de la formation est de 1350 €. Un acompte de350 € par virement

Pour le solde de la formation, c’est-à-dire 1000 €, pour les personnes qui financent eux-mêmes la formation nous vous proposons deux choix de paiement :

·       Un virement de 1000 € - à envoyer 3 semaines avant le module

OU

·       Deux virements de 500 € chacun – le 1er à verser avant la formation et l’autre le mois suivant.

IBAN pour virement : FR76 1695 8000 0162 6904 8468 190

Lors de chaque lettre de convocation, envoyé 30 jours avant le début du module, vous devrez nous faire le virement impérativement

Dans le cas d’un financement par l’employeur il n’y a pas d’acompte à verser. Idem pour le CPF

Demande de dossier complet

Contenu de la formation des cinq jours :

Comprendre le cheval

Champ visuel de l’œil

Le cheval a les yeux plus grands de presque tous les mammifères. Leur diamètre atteint deux fois celui des hommes. Les yeux sont disposés latéralement (comme toutes les proies) mais ils projettent vers l'avant

Acuité visuelle

L'acuité visuelle définit la qualité de la vue pour voir les plus petits détails. Cela dépend de la taille de l'œil et de la densité des récepteurs visuels individuels (les tiges et les cônes). Chez le cheval, même si les récepteurs ne sont pas aussi nombreux que chez l'homme, la grandeur des yeux contribue probablement à leur acuité visuelle qui est meilleure que chez la plupart des mammifères. Un cheval a une acuité visuelle du 2/3 de celle de l'homme moyen.

Vision des couleurs

La capacité de voir les couleurs dépend de la présence de plusieurs sortes de récepteurs coniques sur la rétine. La plupart des gens possèdent trois sortes de cônes qui leur permettent de voir une gamme de couleurs.

Premièrement, il s'agira de former l'intervenant en médiation par l'animal qui doit comprendre et connaître les bases élémentaires sur l'éthologie de son futur cheval médiateur.

Quelle relation dois-je avoir avec mon cheval médiateur. Comment le mener... où sont ses limites... le respecter...

Apprendre à le sociabiliser au monde extérieur.

Il est donc important de l'habituer tôt à ce genre d'exercice. Pendant cette période, le cheval apprendra les bases de l'éducation. Il devra acquérir les positions de base.

Marche à la longe et lui apprendre à rester calme et concentré. Acquisition de l'interdit par le mot :

« NON. »

-          L’ouïe du cheval – une oreille hypersensible

On peut séparer l’oreille en 3 grandes parties :

  • L’oreille externe (Pavillon et Conduit auditif) : Le son est sous forme de vibration de l’air. Le cheval a un pavillon très mobile qui lui permet de s’orienter dans la direction du bruit pour le capter plus facilement. Les vibrations se propagent dans le conduit auditif (les poils dans le pavillon permettent d’éviter que des corps étrangers pénètrent dans le conduit, il ne faut donc pas les couper)
  • L’oreille moyenne (Tympan et Osselets) : les ondes sonores font vibrer la membrane du tympan puis les osselets.
  • L’oreille interne (Cochlée, Vestibule, Trompe d’Eustache) : c’est la cochlée, elle va permettre de transformer ces vibrations reçues de l’oreille moyenne en message nerveux qui va ensuite être transmis au cerveau pour traitement par le nerf auditif.

Hormis le pavillon qui est mobile chez le cheval, l’oreille de l’homme et du cheval sont les mêmes.

-          Le toucher du cheval

Le cheval possède une grande sensibilité cutanée, il peut ressentir des pressions infimes et légères.

Le cheval a des zones plus sensibles au toucher où la peau est la plus fine comme la tête, les oreilles, les flancs, le ventre et l'intérieur des jambes. L'ensemble de son corps est recouvert de muscles peauciers dont la caractéristique est de provoquer des réactions de frémissement lorsque des insectes viennent se poser, c'est un réflexe inné. Le muscle arrecteur du poil ou muscle horripilateur est un des muscles lisses situés à la base de chaque poil, il va provoquer le redressement des poils lorsque le cheval aura peur ou froid. Les vibrisses ou poils tactiles sont des organes sensoriels tactiles situés autour des yeux, sur le nez, les naseaux, les lèvres (que l'on appelle la moustache), le menton, les joues et au-dessus des apophyses zygomatiques. Ils sont connectés au cerveau et transmettent des informations grâce à leur vibration. Cela va permettre au cheval d'analyser son environnement très proche car sa vue est très faible de près et de combler les zones aveugles pour lesquelles il n'a aucun visuel (voir la section « la vue »). Ne jamais couper les vibrisses, cela priverait l'animal d'un de ses sens.

Les chevaux prennent soin de leur peau, par exemple en se roulant ou en se secouant pour enlever le poil mort, les parasites ... et cela a un effet massant.

-          L’odorat du cheval

Le cheval se sert de son odorat pour analyser son environnement et communiquer. Cela lui permet de trier les odeurs connues, familières et celles inconnues. Il utilise ce sens pour trouver et sélectionner la nourriture.  Pour se saluer, le cheval va sentir le nez et le souffle de son congénère.  Les naseaux du cheval sont très larges et sont composés de très nombreuses cellules olfactives ce qui implique que son odorat est plus développé que celui des humains mais il est moins fin que celui des chiens.

Ayant les naseaux de part et d'autre de sa tête, cela lui permet de capter les odeurs venant de gauche et de droite. Le cheval, grâce à sa grande capacité respiratoire, peut inspirer beaucoup d'air ce qui lui permet d'analyser un maximum d'informations. Le bulbe olfactif principal, région du cerveau dont la fonction principale est de traiter les informations olfactives, est très performant.

-          Réflexe d’opposition

Le réflexe d’opposition, c’est un instinct chez le cheval, qui le force à faire le contraire de ce que veut le prédateur ; la réaction s’oppose à la pression et pousse contre plutôt que de s’en éloigner. C’est une réaction d’auto-défense. Le cheval va avoir des réflexes d’opposition face à la peur, la douleur, la colère, la confusion, l’incompréhension et l’irrespect. Ce n’est pas de la désobéissance. C’est un instinct « Right-Brain » (non-analytique) et une réaction totalement naturelle pour le cheval. Ce n’est même pas une réponse, c’est une réaction. Etudier les réflexes d’opposition est essentiel afin de pouvoir lire un cheval et comprendre pourquoi il réagit. Certes, cela traduit un manque de respect, mais il faut y voir la conséquence d’un manque de confiance et d’estime envers l’humain. Les chevaux n’ont pas de notion de ce qui est bien ou pas ; ils essaient juste de survivre. Quasiment tous ces soi-disant comportements « négatifs » qu’un cheval peut présenter ont quelque chose à voir avec la survie, et se basent soit sur la peur soit la dominance.

  • Le choix du cheval

Choisir son cheval de travail ne revient pas à sélectionner son compagnon pour la vie, même si cela se fait sur les mêmes bases et si on aimerait pouvoir concilier les deux. Il faut le choisir en fonction de qui il est, qui on est, mais aussi en fonction de quelques critères pour qu’il convienne à autrui. La difficulté de l’éducation du cheval de travail est la non-exclusivité. Il a son point de repère, son humain, mais il doit pouvoir travailler aussi avec les bénéficiaires que vous allez recevoir ou rencontrer.

En premier lieu, quel est le cadre de vie et de travail que vous allez lui apporter ? Avec quel public allez-vous travailler ?

Choix du sexe : Eviter les entiers. Même le plus gentil peut avoir une montée d’hormones, « brasser », faire le show et chanter. Cela peut créer de l’angoisse auprès du public. Un hongre ou une jument sera plus prévisible et platonique. Plus facile à gérer.

  • La relation Homme / Cheval

« Ton cheval sait. Il sait ce que tu sais et il sait ce que tu ne sais pas » - Ray Hunt

L’homme et le cheval, c’est une histoire qui ne date pas d’hier. La domestication du cheval par l’Homme remonte à près de 6 000 ans. En vivant ainsi à ses côtés, l’Homme a appris au cours des siècles à analyser ses comportements et ainsi ses besoins. Qu’il vive au box ou au pré, le cheval a su s’adapter au contact de l’Homme.

Il est important de réaliser que le cheval a ses propres besoins et attentes liés aux caractéristiques de son espèce, qui sont complétements différents des nôtres. Le cheval est un animal égocentré, c’est-à-dire qu’il est centré sur ses propres besoins et objectifs qui sont pour les plus important : boire et manger des fibres, se déplacer et avoir des relations sociales avec ses congénères.

On ne peut pas l’acheter : ce qui a de l’importance à nos yeux n’en a aucune pour le cheval, il se fiche d’avoir du matériel dernier cri ou d’être en pension dans la meilleure écurie de la région. Il ne peut pas apprécier le fait que l’on fasse des sacrifices pour son bien-être, par exemple parce que l’on fait venir l’ostéopathe et le dentiste régulièrement et qu’on lui offre une selle adaptée.

Le cheval ne nous doit rien. Il n’a pas conscience de nos attentes futures envers lui et, si tous ses besoins naturels sont satisfaits, il n’a tout simplement pas besoin de nous pour vivre sa vie et être bien dans ses sabots.  Il n’est pas et ne peut pas être reconnaissant de ce que l’on fait pour lui. (Je ne parle pas des chevaux qui ont un passé difficile)

  • L’éducation du cheval

Dans l’entrainement de nos chevaux nous oublions souvent le fait que le cheval sait déjà faire la majorité des choses que nous voulons lui “apprendre”. En regardant des chevaux jouer, il est étonnant de voir avec quelle légèreté ils nous font des changements de pieds, demi-tour, stop et j’en passe. Ça a l’air tellement facile que le mot “danse” nous vient à l’esprit quand nous voyons leurs mouvements agréables. Cela nous prouve qu’ils n’ont pas peur de faire les choses, quelque action que ce soit.

En conséquence, il nous faut trouver le bon chemin, le langage exact, pour faire passer notre message. Les chemins sont connus sous des noms différents : “prendre et rendre”, “temps et patience”, “motivation et récompense” etc.

Si nous attendons trop longtemps avant de récompenser, il va chercher à faire autre chose pour nous faire plaisir et répondre à la motivation. De louper ce moment crucial, peut facilement nous faire perdre beaucoup de temps et provoquer un comportement qui n’était pas prévu. C’est un des exemples qui illustrent pour quelle raison il est mieux de faire des petits pas dans l’éducation. Il faut que nous soyons sûr de notre action et que notre cheval soit assez avancé pour bien répondre à la motivation.

Si notre cheval ne répond pas bien et que, par hasard, nous ne sommes pas dans la situation de “ré-activer le motivateur”, tout de suite, le cheval pense qu’il a bien fait et il sera difficile la fois suivante de le convaincre que ce n’est pas ça que vous attendez de lui. Peu importe son action, avancer, galoper, sauter, chercher la pression ou éviter les aides, notre récompense lui dit : t’as bien fait, c’est ça qu’il cherche.

Motiver le cheval à faire une action et lui faire comprendre avec la récompense qu’il a bien fait sont deux choses différentes. Utiliser les jambes ou les rênes c’est motiver le cheval, le laisser continuer avec son action du moment sans aucune réaction de notre part c’est lui dire : c’est bien ! C’est comme ça que notre cheval apprend.

N’oubliez pas, votre cheval sait déjà faire presque tout ce que nous lui demandons de faire, c’est à nous de lui apprendre quand et quoi nous aimerions bien qu’il fasse pour nous.

Motiver et récompenser, patience et compréhension sont les clefs d’un bon apprentissage pour notre compagnon.

•       Cette thérapie permet de travailler avec le corps, les émotions, la pensée et les comportements d’une personne. On prend la personne dans sa globalité. On va observer, ressentir, ce qui se passe dans la séance, puis verbaliser et élaborer. Faire des liens entre l’instant présent avec le cheval et comment cela fait écho avec le passé, avec ce qui a pu être douloureux, traumatique.

•       Cette forme de thérapie permet aussi de travailler dans la relation à l’Autre, aux autres.

Apprendre à écouter, à s’écouter….

•       Ce que l’on peut ressentir dans son corps…. Être avec le cheval va nous permettre d’être plus ouvert à nous-même.

•       Être à l’écoute de sa respiration. Sentir si elle se bloque au niveau du plexus et/ou de la gorge ? Son rythme ?...

•       Des douleurs ? Ça pique, ça brûle, ça tire,

•       Des tensions ou de la détente musculaire(s) ?

•       La chaleur

•       Comment on est dans son corps avant et après la séance ?

•       Que ressent-on en tant que thérapeute au cours de la séance ?

Les émotions – La relation à l’autre –

•       Les liens d’attachement.

•       La confiance en soi.

•       Le lâcher-prise, s’apaiser.

•       La gestion des émotions.

•       La relation à l’autre, le respect de soi et de l’autre.

•       La motivation.

François BEIGER :

L’administratif. Comment monter un projet et le développer (financement, subvention, budget) ?

Ce cours est extrêmement important. Le participant apprendra à rédiger et à présenter son projet.

·       Élaborer un budget prévisionnel

·       Connaître les subventions possibles et les financements

·       Apprendre tous les paliers administratifs, le rôle des pouvoirs publics, les différentes administrations pour son projet

·       Notre suivi au-delà de la formation

·       Comment se faire connaître

·       Le réseau

·       Apprendre tous les paliers administratifs. Le rôle des pouvoirs publics. Les différentes administrations pour son projet

·       Notre suivi au-delà de la formation

François BEIGER

Président de la SASU IFZ

2022