Zoothérapeute, médiation par l'équidé

Le métier de Zoothérapeute.
Formé professionnellement, il intervient auprès de gens ayant des difficultés d'ordre psychologique, physique, sociale, mentale, en utilisant la médiation de l’animal médiateur en vue d'améliorer leur fonctionnement, de favoriser leur adaptation et de briser leur isolement. À cette fin, il apporte une pédagogie cognitive, de développer la dextérité perdue, de favoriser la détente et de créer une relation de confiance propice à les aider. Le zoothérapeute est le porteur du projet avec l’équipe qui l’entoure. Il est le fil conducteur et c’est sous sa responsabilité que le projet doit avancer. Le zoothérapeute veille à être attentif aux attitudes et comportements de la personne à l'égard de l'animal afin de l'aider à développer ses capacités physiques ou mentales de même qu'à s’extérioriser.


Pour François BEIGER, Fondateur et Président de l’Institut Français de Zoothérapie, l’animal est un médiateur qui nous permet de travailler sur des objectifs thérapeutiques non médicamenteux très précis selon la pathologie du patient. Dans le cas d’un enfant ou d’un ado avec des troubles du comportement, problèmes sociaux, délinquance juvénile, le zoothérapeute en médiation par l’animal travaillera auprès des jeunes en MECS (Maison d’enfants à Caractère social), en ITEP (Institut thérapeutique éducatif et pédagogique), en CEF (Centre éducatif fermé), CER (centre éducatif renforcé). On va les responsabiliser en donnant un sens positif dans l’implication d’un projet. Exemple en les responsabilisant envers l’animal médiateur. En leur faisant comprendre qu’ils en sont capables. Cela peut aussi les aider à se revaloriser lorsqu’ils manquent d’estime de soi. L’animal médiateur a un rôle d’interlocuteur positif, de valorisation, d’encouragement. Pour cela il est également important que le zoothérapeute en médiation par l’animal soit inventif, créatif…
Une autre approche éducative par la médiation d'un animal pour ces enfants.

La médiation par l’animal est « la recherche des interactions positives issues de la mise en relation intentionnelle homme/animal afin de maintenir ou d’améliorer un état de bien-être physique, mental, social ». Elle est donc associée à une intentionnalité : « celle d’associer l’animal à un projet professionnel et/ou une compétence spécifique qu’il soit éducatif, social, thérapeutique ou de recherche ».

La médiation par l’animal est donc une technique qui permet de créer des liens dans une relation triadique (zoothérapeute, patient, animal). Le métier de zoothérapeute en médiation par l’animal est de plus en plus recherché par le nombre croissant de personne en situation de handicap intellectuel, de jeunes en difficultés sociales, mais également dans les services psychiatriques.
Les besoins de médiation par l’animal se multiplient en France d’où la nécessité de créer ce métier « zoothérapeute » en médiation par l’animal.

La mise à contribution d’animaux familiers mais éduqué spécialement pour aider l’humain se trouvant dans des situations de difficultés diverses, a des origines très anciennes, mais elle a été théorisée en 1962 par le Dr Boris Levinson, professeur de psychologie dans l’État de New York. Alors qu’il recevait en consultation un enfant autiste, il avait oublié de faire sortir son chien. L’enfant, emmuré dans le silence, s’est mis à communiquer avec lui. À partir de là, il effectuera ses consultations en sa présence. S’appuyant sur Freud, qui considérait que les névroses puisaient leur source dans la nature de l’humain. Il explique ce que peut être une « psychothérapie infantile orientée par l’animal », ce dernier servant de « catalyseur ».

Dans les années 1970, un couple de psychiatres américains, Samuel et Élisabeth CORSON, étend la pratique aux adolescents et aux adultes, et introduit pour la première fois des animaux dans les hôpitaux psychiatriques. La « thérapie facilitée par l’animal » ou « avec la médiation de l’animal » est vite devenue une pratique courante outre-Atlantique. Mais elle n’a été introduite que depuis quelques années en France, sous l’impulsion notamment de Monsieur BEIGER Fondateur de l’Institut Français de Zoothérapie.

Cette formation professionelle vous permet d’accéder à la mise en place et à la pratique de séances d’équitation thérapeutique auprès d’un public d’enfants, d’adolescents ou d’adultes porteurs de handicaps physiques, mentaux et/ou comportementaux. Elle vous permettra de sélectionner des partenaires de travail, de définir des séances d’équitation thérapeutique, de déterminer des objectifs et des modes d’évaluation des effets de la pratique équestre.

Référence de la formation : E20

La session du printemps 2020 est complète


Session AUTOMNE 2020 - Voir dates et coût cliquez ici

Horaires Journaliers : Du lundi au jeudi 9h à 12h / 13h00 à 18h00 -
Vendredi 9h - 14h -
Pour un total de 76h00

Equipe pédagogique

François BEIGER : Fondateur d’IFZ - Zoothérapeute, psychanalyste en médiation par l’animal, éthologiste canin, spécialiste dans la communication triangulaire non verbale « humain-animal » - Sciences de l’éducation « du chien Médiateur »

Gaëlle DIBOU : Psychologue clinicienne-zoothérapeute

Aurore BOISSON : Psychomotricienne-zoothérazpeute

Marine FAUCON : Ergothérapeute-zoothérapeute

Cécile BORDET : Intervenante professionnelle en médiation par l’animal spécialisée avec les ânes

Marie PAWLAK : Intervenante avec l’équidé médiateur

Evan DELASALLE : Professionnel en pédagogie de l'équidé

Véronique BUOT : Communication – relation

Publics de la formation : acteurs du secteur social - Santé -

Objectif de cette formation : Niveau 7

Cette formation vous permet d’accéder à la mise en place et à la pratique de séances d’équitation thérapeutique auprès d’un public d’enfants, d’adolescents ou d’adultes porteurs de handicaps physiques, mentaux et/ou comportementaux. Elle vous permettra de sélectionner des partenaires de travail, de définir des séances d’équitation thérapeutique, de déterminer des objectifs et des modes d’évaluation des effets de la pratique

Nature et caractéristique de l’action de formation
L’action de formation entre dans la catégorie des actions de promotion professionnelle prévue par l’article L.6353-3-4 du code du Travail. Cette formation peut également entrer dans le cadre de la loi du 11 février 2005 art. 79. Elle a pour objectif de permettre à des professionnels du secteur social ou du secteur de la santé d’acquérir une qualification plus élevée et de participer au développement de leurs compétences.

Règlement intérieur : Chaque stagiaire, dès son inscription enregistrée, recevra le règlement intérieur d’IFZ dont il devra prendre connaissance.

Secret professionnel. Chaque stagiaire sera tenu par le secret professionnel concernant toutes les informations et dossiers des patients dont il pourrait prendre connaissance.

Moyens pédagogiques et techniques : Cahier de travail - vidéo - cas concrets

Procédure d’évaluation des acquis permettant d’apprécier les résultats de l’action de formation
L’appréciation des résultats se fait à travers la rédaction d’un rapport écrit sur le projet du stagiaire en équitation thérapeutique.

  • Problématique de départ : public visé et pathologies, zone géographique de l’action, ressources humaines, financières et matérielles, contraintes de temps
  • Objectifs de l’action ou du projet en équitation thérapeutique
  • Mise en œuvre pédagogique et pratique de l’action ou du projet
  • Moyens d’évaluation de l’action ou du projet
  • Partenaires de l’action ou du projet

Ce rapport écrit doit permettre de déterminer si le stagiaire a bien acquis les connaissances et les gestes professionnels dont la maîtrise constitue l’objectif de cette formation.

Sanction de la formation :
Suite à votre formation vous devez présenter un mémoire écrit à la date qui vous sera indiquée dès le début de votre formation.

Contenu la formation

Définitions
Différentes pratiques avec les équidés : équithérapie, hippothérapie, équitation adaptée, etc.

Médiation par l’animal, place et intérêts des équidés dans la zoothérapie

Publics ciblés par cette pratique équine, cadre de cette pratique, règlementation.

1/ Les publics visés par l’équitation thérapeutique,

Publics visés : enfants, adolescents, adultes dans les domaines suivants : Porteur de handicap intellectuel, spectre autistique, psychiatrie, inadaptation sociale, troubles des apprentissages. Voir en EHPAD.

Identification et définition des pathologies des différents publics cités au-dessus.

Quel est l’enjeux de l’équitation thérapeutique par rapport à ces pathologies.

2/ Quels sont les instituts ou établissement intéressés pour un projet de la sorte.

Hôpitaux de jour, institutions spécialisées, écoles, associations parentales, foyer pour enfants en difficulté sociale, délinquance juvénile, secteur pénitencier, etc.

Intérêt de l’équitation thérapeutique pour ces établissements.

3/ Encadrement professionnel en médiation par l'équidé

Connaissances de base nécessaires à la définition d’une équitation thérapeutique « Secure »

Rôle technique du thérapeute avant, pendant et après la séance de médiation équine. Description étape après étape de la séance, observation et analyse de cas concret

Données de la théorie de l’attachement afin de déterminer son rôle relationnel envers ses patients

4/ Le lieu de la pratique

Définition des installations et des équipements nécessaires à la mise en œuvre d’un projet avec des équidés. Participation du stagiaire aux soins et à l’entretien journalier des poneys et des chevaux, Définition de la carrière

Conseils pour constituer et sélectionner poneys et chevaux les plus compétents à l’équitation thérapeutique, définition des soins à apporter aux équidés, vaccinations, services vétérinaires, règles de sécurité.

5/Définition du projet en équitation thérapeutique du stagiaire

Définition de votre projet, sa mise en place compte tenu de la législation, de votre localisation, des référents, des objectifs et des publics visés

Comment aborder les établissements, se faire connaitre, travailler en synergie avec un centre équestre.

Qu’est-ce qu’un C.A.Z. Centre d'Accueil en Zoothérapie qui est un lieu d’accueil de jour. Sa définition et ses avantages.

Le mémoire, votre projet.

  • Son contenu, comment le structurer, le mettre en valeur. Son utilité. Les mots qu’il faut éviter et ceux qu’il faut employer. A qui il s’adresse. Sa présentation.
  • L’administratif. Comment monter un projet et le développer. Financement, subvention, budget :
    Ce cours est extrêmement important. Le participant apprendra à rédiger et à présenter son projet. Élaborer un budget prévisionnel.
  • Connaître les subventions possibles et les financements.
  • Apprendre tous les paliers administratifs. Le rôle des pouvoirs publics. Les différentes administrations pour son projet.
  • Notre suivi au-delà de la formation
  • Comment se faire connaître
  • Le réseau IFZ

N'hésitez pas à nous demander le dossier complet sur cette formation cliquez ici.